Six cas de problèmes de santé sont liés au vaccin contre la COVID-19 en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Le développement de problèmes physiques à la suite de l’injection des vaccins contre la COVID-19 sont pratiquement nuls en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Selon la Direction régionale de la santé publique, six cas de péricardites ou de myocardites ont été déclarés depuis le début de l’opération de vaccination contre la COVID-19 en décembre dernier.

Selon le directeur régional, le Dr Yv Bonnier Viger, ce sont les seules problématiques liées au vaccin dans la région après l’administration de quelque 152 000 doses jusqu’à maintenant, selon le directeur régional de la Santé publique, Dr Yv Bonnier Viger.  

« Ça pourrait l’être, mais généralement c’est relativement bénin. Ça se traite habituellement avec de l’aspirine. C’est quand même quelque chose d’assez rare et comme on l’a vu, pas très sévère », explique le spécialiste.

Le Dr Bonnier Viger affirme que ces cas ne doivent pas freiner l’élan de vaccination.

« On voit bien qu’est-ce que la COVID-19 peut donner comme problèmes : des complications qui peuvent aller jusqu’à l’hospitalisation et au décès », mentionne le médecin.

Une péricardite, c’est une inflammation de l’enveloppe du cœur et une myocardite est une inflammation du coeur lui-même.

Pendant ce temps, la barre des 50 cas est franchie en septembre dans la région. 

Quatre infections sont rapportées dans la MRC d’Avignon mardi et une personne a été hospitalisée en lien avec le virus.

Trois guérisons sont cependant survenues, ce qui porte à 20 les cas actifs dans la région.

Durement frappée par le coronavirus, le gouvernement Micmac de Listuguj offrira un service conseil en psychologie mercredi pour les membres de la Nation affectés par la pandémie.

Les membres doivent prendre rendez-vous auprès des Services de santé communautaires de Listuguj.