Rail : les élus exigent un calendrier précis de Québec qui lance un appel d’offre

Au moment même où les préfets de la Gaspésie adoptent une résolution pour obtenir un calendrier précis des travaux de réfection à venir sur le rail jusqu’à Gaspé, Québec lance un premier appel d’offre depuis juin 2020 pour un pont à reconstruire à Caplan.

La Table des préfets de la Gaspésie veut une date et le fait savoir au gouvernement alors que Québec a indiqué au début du mois que le délai de 2022 pour Port-Daniel-Gascons et 2025 pour Gaspé ne tenait plus. Le nouveau calendrier évoqué par le ministère des Transport fixe à 2024 l’atteinte de Port-Daniel-Gascons et ne peut plus définir d’échéancier pour Gaspé.

« Ce que les élus disaient on veut une date, on veut un horizon pour parler à nos partenaires et parler à nos municipalités pour s’assurer d’avoir un calendrier pour développer des projets sur le territoire. Ils trouvaient important que le gouvernement du Québec se commette pour une date à ce niveau-là pour ne pas que ce soit reporté aux calendes grecques », lance le président de la table et préfet de la MRC d’Avignon, Mathieu Lapointe.

Pour justifier ces délais, le ministère des Transports avait évoqué que les études préliminaires de 2019 mises à jour l’été dernier ont amené d’autres enjeux.

La voie doit être déplacée sur 1,4 kilomètres à Port-Daniel-Gascons ; des ponts comme celui du ruisseau Leblanc à Caplan qui devait être réhabilité doit plutôt être reconstruit ; 10 murs de soutènement doivent être mis en place sur ce tronçon et de la recharge de plage doit être aussi réalisée sur le tronçon Caplan-Port-Daniel-Gascons.

Cette résolution, adoptée mercredi, survient une journée avant que Québec n’enclenche le processus d’appel d’offre pour le pont du ruisseau Leblanc à Caplan après un silence radio de 20 mois sans aucune demande pour des travaux sur la voie ferrée.

Par communiqué, Québec affirme que d’autres appels d’offres suivront d’ici la fin de l’hiver, notamment pour la réalisation de travaux de réhabilitation sur les ponts de la rivière Bonaventure, à Bonaventure, de Shigawake et de la petite rivière Port-Daniel, à Port-Daniel–Gascons.

Ces travaux s’ajoutent à ceux de la réhabilitation de la structure ferroviaire surplombant la baie de Port-Daniel–Gascons et aux nombreux travaux de maintien des actifs entre Matapédia et Port-Daniel–Gascons.  

« Notre gouvernement demeure fermement engagé à réhabiliter le chemin de fer de la Gaspésie le plus rapidement possible jusqu’à Gaspé. C’est pourquoi nous déployons tous les efforts nécessaires pour accélérer la cadence des travaux de réhabilitation et de reconstruction sur le tronçon entre Caplan et Port-Daniel–Gascons à l’été 2022, soit des travaux qui marqueront une étape importante pour le projet », affirme le ministre des Transports, François Bonnardel.   

Les travaux d’ingénierie sur une trentaine d’infrastructures à réhabiliter ou à reconstruire entre Caplan et Gaspé se poursuivent.

Bien que ces travaux ne soient pas visibles sur le terrain, ils sont hautement stratégiques pour l’avancement du projet, précise le communiqué du ministère.