Québec fait à nouveau confiance à la SCFG pour l’aider à rénover le rail

Québec fait confiance une fois de plus à la Société du chemin de fer de la Gaspésie en lui confiant une nouvelle enveloppe de 35 millions $ sur cinq ans pour effectuer certains travaux, surtout sur le tronçon trois entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé.

« C’est une belle reconnaissance du ministère. On est heureux. On a négocié ça sur les mêmes bases de l’entente signée l’automne dernier qui nous allouait 19 millions $ », explique le président, Éric Dubé.

Cette nouvelle entente a permis de lancer les travaux d’enrochement en cours depuis le 5 septembre dans le secteur du Bourg de Pabos et du banc de Pabos, à Chandler.

Ces interventions mentionnées dans cette nouvelle entente comprennent notamment le remplacement de ponceaux et de rails, l’amélioration du drainage et le rehaussement de ballast.

« Il y aura quand même des projets de déplacement de voies sur quelques centaines de mètres. Ce sont des travaux plus légers. Toutes les infrastructures comme les ponts, le ministère garde ça et c’est eux qui font les appels d’offres. Avec 35 millions $, on va être capable de faire beaucoup de travaux avec ça », poursuit le président.

Des discussions se poursuivent avec le ministère des Transports pour évaluer la possibilité de confier d’autres travaux.

« Ces discussions concernent aussi le transport de passagers. L’objectif de ramener le train de marchandises et de passagers à Gaspé, on travaille sur ça », explique M. Dubé.


En novembre dernier, Québec avait versé 19 millions $ pour des travaux semblables sur les tronçons deux, entre Caplan et Port-Daniel-Gascons et trois.

Des sommes sont aussi incluses pour le tronçon un entre Matapédia et Caplan. 

En juin, Québec a débloqué une somme globale de 871,8 millions $ pour l’ensemble du projet entre Matapédia et Gaspé.

Le tronçon trois aura besoin d’un demi-milliard $, soit 517,6 millions $ d’ici 2026.

Il devrait être prêt à l’automne 2026 pour une mise en service en décembre 2026.

« Les bonnes nouvelles se succèdent pour le chemin de fer de la Gaspésie, et je peux vous assurer que nous n’avons pas l’intention de nous arrêter là. Nous avons la chance d’avoir un partenaire de choix pour nous accompagner dans ce grand projet de développement durable pour la région », affirme la ministre des Transports, Geneviève Guilbault.

En 2021, la société a transporté sur ses trains plus de 160 millions $ en valeur de marchandises exportées.

Le gouvernement du Canada contribue financièrement aux travaux entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé, jusqu’à un montant de 45,8 millions $, via le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes et de 10 millions $ en vertu du Programme d’amélioration de la sécurité ferroviaire.