Québec dévoile son plan pour sauver le caribou en Gaspésie

Québec a détaillé mercredi ce qui est fait pour protéger le caribou dans la Réserve faunique des Chic-Chocs et le parc de la Gaspésie.

Des enclos sont créés dans l’attente du plan de protection du caribou qui ne pourrait venir qu’en 2023.

 Québec avait annoncé l’été dernier la construction d’enclos pour protéger l’espèce.

Ainsi, deux enclos de maternité aux monts McGerrigle et Albert sont en construction.

Les sites de 15 hectares chacun, dont la construction a été amorcée l’automne dernier, ne sont avancés qu’à 35 % en raison de la disponibilité des matériaux et de la météo.

Malgré tout, les deux parcs permettraient tout de même d’accueillir cinq femelles en gestation sur chaque site.

« Seules les femelles gestantes sont mis en enclos en mars et elles sont libérées en août avec leurs faons dans le but de protéger les faons des prédateurs », explique la coordonnatrice des projets au ministère de la Faune, Mélissa Chatelain.

Même si les enclos ne sont pas terminés, le ministère demeure confiant.

« Il y aura une seule opération de capture et surtout, on parle de femelles gestantes. On serait (en capturant 10 femelles) dans des marges de grand succès. La taille des enclos sera suffisante », précise le porte-parole du ministère, Carl Patenaude Levasseur, laissant sous-entendre qu’il pourrait y en avoir beaucoup moins.

Cette expérience a déjà été tentée ailleurs.

« Il y a des exemples qui datent en termes d’enclos de maternité. Je pense à ce qui s’est fait en Alaska et au Yukon. Il y a eu des succès par rapport à ça avec cette dynamique de capture et relâchement », déclare M. Patenaude Levasseur.

Le coût des enclos dont la construction sera complétée à l’automne 2022 est de 1,1 million $ et les installations techniques comme les clôtures électrifiées ou des puits artésiens sont de 400 000 $.

Une somme de 100 000 $ par année est réservée pour la surveillance et la sécurité.

L’espèce lutte pour sa survie : le dernier relevé effectué à l’automne 2020 par le ministère révélait que le total est passé sous la barre des 40 bêtes.

Durant le survol, 19 caribous ont été observés dans le secteur McGerrigle, alors que 10 caribous l’ont été dans le secteur Albert pour un total de 29 alors que ces observations avaient été de 34 en 2019.

Dans le secteur Logan, aucun caribou n’a été observé durant ce survol.

Québec a nommé une commission indépendante pour lui faire des recommandations pour la survie de l’espèce.

Toutefois, plusieurs acteurs remettent en doute le travail car aucun spécialiste du caribou n’a été inclus dans sa composition.

La commission doit amorcer ses travaux cet hiver et il était prévu à son lancement une tournée régionale qui passerait notamment par la Gaspésie.