Plus de 18 millions $ pour six quais

Cinq ports de la Gaspésie et celui de Matane reçoivent plus de 18 millions $ afin d’effectuer différents travaux d’infrastructures.

Ottawa financera le début de la première phase de reconstruction du port de Newport.

La reconstruction d’une station de chargement, la réfection de la rampe de mise à l’eau et la réalisation des travaux de dragage dans la zone d’exclusion sont planifiées au port de Saint-Godefroi.

À Paspébiac, une nouvelle rampe de mise à l’eau et le dragage du bassin dans le secteur de la rampe sont prévus alors qu’à Grande-Rivière, le système de défense des quais du havre sera réparé et amélioré afin de s’adapter aux dimensions grandissantes de la flotte des pêcheurs côtiers et hauturiers.

L’installation d’un système de protection cathodique et des travaux de peinture afin de ralentir le processus de corrosion des composantes métalliques sont annoncés pour Cloridorme et Matane bénéficiera d’un abri pour des réservoirs d’huiles usées.

« Les investissements dans les ports pour petits bateaux locaux bénéficient non seulement à l’industrie de la pêche commerciale mais aussi au Québec, dans son ensemble », affirme la députée-ministre de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, qui était dans le quartier Newport de Chandler pour faire cette annonce.

La présidente du Regroupement des MRC de la Gaspésie, Nadia Minassian, est satisfaite de voir ces investissements dans le secteur des pêches et en redemande.

« L’innovation sera porteur. On va créer une planification stratégique au niveau des pêches qu’on va vouloir présenter au gouvernement fédéral et aussi au gouvernement provincial pour structurer ce secteur d’activité », lance Mme Minassian.

Ottawa a annoncé aussi 8 millions $ d’investissements aux Îles-de-la-Madeleine et 9 millions $ pour les infrastructures sur la Côte-Nord pour quatre principaux projets situés à Blanc-Sablon, Les Escoumins, Sept-Iles et Rivière-au-Tonnerre.

De plus, 550 000 $ sont prévus pour inspecter les ports non essentiels de la province et remédier à certains problèmes de sécurité.

La valeur des projets reste secrète en raison du processus d’appel d’offre.

L’argent provient du Programme des ports pour petits bateaux.