Pas de compensations aux pétrolières, clament des groupes contre les hydrocarbures

Une quinzaine d’organisation dont deux groupes gaspésiens réclament du gouvernement Legault de fermer la porte sans compensation aux forages des hydrocarbures au Québec.

Environnement Vert Plus et Solidarité Gaspésie joignent le mouvement en soulignant l’intention de Québec de mettre fin à l’exploration du gaz et du pétrole, mais va plus loin.

Selon Environnement Vert Plus, un groupe écologiste, Utica avait dans son plan d’affaires de poursuivre Québec si jamais le plan de forer dans la vallée du Saint-Laurent et à Galt échouait.

« Le gouvernement du Québec, c’est le législateur. Il peut faire une loi dans laquelle il n’y aura pas de compensation. On a les moyens législatifs de le faire. Maintenant, c’est une question de courage politique », explique le porte-parole d’Environnement Vert Plus, Pascal Bergeron, qui rappelle qu’au printemps, Québec a investi 10 millions $ dans un pipeline d’Énergir, à Richmond, en Estrie.  

« On est encore en face d’un gouvernement qui a un préjugé favorable aux hydrocarbures. Il sent que ça chauffe et il commence à reculer sur ces questions pour des motifs qui nous apparaissent électoralistes », soutient l’écologiste.

Selon lui, la rentabilité des hydrocarbures n’a jamais été démontrée.