L’industrie touristique de la Gaspésie reçoit un coup de pouce de Québec

Québec accorde près de 1,4 million $ pour soutenir diverses initiatives dans le secteur touristique de la Gaspésie.

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx en a fait l’annonce lundi, en Gaspésie.

Mme Proulx a d’abord visité le Chic-Chac de Murdochville en avant-midi pour y annoncer un prêt de 822 000 $ à l’entreprise pour soutenir son développement.

Après avoir acquis l’église, l’entreprise est à la transformer pour devenir son centre opérationnel et administratif.

Un restaurant est en aménagement pour accueillir jusqu’à 200 personnes et le sous-sol sera adapté pour les sportifs.

Au total, Chic-Chac investira 1,2 million $ pour convertir le temple afin d’améliorer l’offre touristique hivernale et estivale.

« Pour nous, c’est important de passer à une autre étape : rajouter de la qualité dans les infrastructures. Elles étaient là depuis longtemps, qui étaient désuètes en grande partie », affirme le président-directeur général, Guillaume Molaison qui a d’autres projets pour le futur.

« Plus de territoire de domaine skiable, plus de sentiers de vélo de montagne, donc, des activités qui couvrent toute la saison et aussi le développement et la mise en valeur du pôle du lac York », explique l’entrepreneur.  

Par ailleurs, Québec accorde 491 000 $ pour appuyer la réalisation de 23 projets touristiques en Gaspésie.

De passage en après-midi à New Richmond, Caroline Proulx souligne la diversité des projets retenus.

« On va dans les festivals, dans les événements, dans le glamping. On va aller également dans les spas, les saunas, afin de continuer à bonifier l’offre touristique dans la belle région de la Gaspésie », a souligné la ministre.

Lors de son passage l’été dernier à Carleton-sur-Mer, le premier ministre François Legault avait promis une bonification de l’offre d’hébergement.

La ministre Proulx soutient que Québec a répondu présent.

« On l’a fait pas plus tard que la semaine dernière où on a lancé un nouveau programme où vous devez avoir un investissement minimal d’un demi-million de dollars. Le gouvernement du Québec va le soutenir à hauteur de 50 % », dit la ministre.

Par ailleurs, les projets axés sur le développement durable pourraient être subventionné à 60 %. Elle donne comme exemple si 100 % du bois provient du Québec.

« Tout ça, dans l’idée de répondre à la demande du premier ministre d’augmenter l’offre d’hébergement », ajoute Mme Proulx.