La chanteuse country Pamela Rooney remporte deux prix au Texas

La chanteuse de musique country originaire de Douglastown, Pamela Rooney, a remporté le 16 octobre deux prix au Texas Sounds international Country Music Awards.

Le prix Heritage a été remis à l’artiste gaspésienne car elle chantait dans la tradition texane alors que le prix Spirit l’a été car elle représente l’esprit de la musique du Texas.

« Je suis très très fière qu’une fille de la Gaspésie, du Québec et du Canada car avec ces prix, ça peut ouvrir des portes partout », lance d’entrée de jeu Mme Rooney.

Avec ces prix, la présence de l’artiste se fera sur une base annuelle à Marshall alors que le festival a inauguré un Memorial City Hall Performance Center renouvelé cette année.

Celle qui chante depuis l’âge de quatre ans voit avec ces prix l’opportunité d’une carrière aux États-Unis.

« Je pense que ça va exploser pour une carrière aux États-Unis. J’espère même. Je travaille très fort et je veux aller le plus loin possible », rêve l’artiste gaspésienne.

Lorsqu’on évoque une carrière à l’Ontarienne Shania Twain, elle y rêve.

« Je veux être aussi populaire qu’elle. Je n’arrête pas depuis l’âge de quatre ans. Je travaille très fort, mais ce n’est pas une carrière facile. Les gens qui pensent qu’en montant sur la scène, je serai vedette dans la même soirée, ça ne fonctionne pas comme ça. Je continue la route, j’aime trop ça », lance la chanteuse qui a chanté pour la première fois dans une soirée de la St. Patrick à Douglastown avec sa mère.

« J’ai toujours voulu être chanteuse alors que mes parents jouaient de la musique dans un groupe d’antan. J’ai chanté toute ma vie », raconte Mme Rooney.

Un quatrième album est en préparation pour 2023 ou au plus tard 2024.

« Je commence à écrire des chansons et j’aimerais le faire avec des classiques country et de mes compositions. Je vais aussi trouver des chansons écrites par mes amis du Texas et Nashville. J’aimerais trouver des gens qui écriraient des chansons avec moi. Ce sera un album qui va jouer partout dans le monde », ambitionne la chanteuse qui maintient un fort lien d’appartenance avec Douglastown tout en oeuvrant auprès de personnes âgées à Québec.