Grève dans les CPE affiliés à la CSN vendredi

Pratiquement tous les Centres de la petite enfance de la Gaspésie seront paralysés vendredi alors que les éducatrices à la CSN déclencheront une grève d’une journée.

Plus de 99 % des éducatrices affiliées à la centrale syndicale ont voté en faveur d’une grève de 10 jours. Les autres journées de débrayage seront utilisées au moment jugé opportun.

Les conditions de travail sont à la base du vote de protestation pratiquement unanime.

« Une des façons de ramener les gens en CPE, c’est de un : leur donner de meilleures conditions salariales mais surtout leur donner de meilleures conditions de travail. Améliorer les vacances, donner plus de temps pour la planification du dossier des enfants. Les travailleuses sont au bout du rouleau », commente le président du Conseil central de la CSN Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Serge Saint-Pierre.

Des discussions avec Québec lundi n’ont pas permis de faire progresser les négociations.

La CSN est présente dans pratiquement tous les CPE de la Gaspésie et représente plus de 250 éducatrices.

Les parents touchés par la grève ont été avertis rapidement pour limiter l’impact de l’arrêt de travail sur eux.