Gaspé : le compte de taxes pourrait exploser si Québec n’aide pas

Les contribuables de Gaspé pourraient voir le compte de taxes augmenter entre 10 et 15 % en 2023 si Québec ne vient pas en aide aux municipalités pour contrer les effets de l’inflation.

C’est ce qu’indique le maire de Gaspé et président de l’Union des municipalités du Québec qui réclame une nouvelle fois l’aide gouvernementale pour combler le déficit d’un milliard $ creusé par l’inflation galopante qui sévit depuis plusieurs mois.

Pour une ville comme Gaspé, l’impact serait massif.

« Si on faisait un copié collé sans appropriation de surplus budgétaire, on serait clairement à plus de 10 % d’augmentation de taxes voir plus de 15 %. Mais on n’ira pas là. On a un coussin à la Ville qui doit servir en cas d’imprévus. L’inflation est un imprévu », mentionne le maire, Daniel Côté.

Mais le surplus budgétaire ne peut être épuisé car les impacts de l’inflation ne sont pas encore finis.

« On doit prévoir sur l’avenir et se garder une marge de manœuvre advenant de gros bris d’infrastructures », explique l’élu.

La préparation du budget 2023 ressemble à celle de 2015, à l’époque de l’austérité libérale du gouvernement de Philippe Couillard.

« Celui-là avait été très difficile car il avait fallu faire des compressions budgétaires crève-cœur à l’égard des citoyens et des organismes. Le budget 2023 s’aligne pour être encore plus dur à adopter en raison de l’inflation et en plus des investissements à long terme qu’on a du faire. Ça fait mal au cœur », se désole le maire.

C’est pourquoi il a repris sa plume de président de l’UMQ pour rappeler une fois de plus à Québec l’urgence d’agir, ce qui donne l’impression que le message n’a pas encore été saisi.

« On a toujours des doutes. On a aucune garantie à ce que le gouvernement soit au rendez-vous. Le gouvernement a demandé l’étude de l’UMQ qui vient chiffrer les coûts de l’inflation pour justifier le milliard $ en surcoûts. Il y a un certain intérêt pour le dossier », souligne M. Côté.

Le maire de Gaspé reçoit des cris du cœur d’homologues du Québec qui appellent à l’hôtel de ville de Gaspé. Il en a croisé aussi la semaine dernière où ils évoquent des hausses importantes des comptes de taxes.

« Est-ce qu’on augmente le compte de taxes des citoyens de 5, 7, 8, 12 % ? Est-ce que c’est ce que le gouvernement veut ? J’espère que non. Ça commence à m’inquiéter. Ça va être très difficile d’adopter un budget équilibré en tentant d’épargner les contribuables qui sont déjà pris à la gorge par l’inflation. Il faut que les citoyens s’attendent à des hausses marquées, à moins d’avoir un support magique du gouvernement dans la prochaine mise à jour économique du gouvernement », espère le président de l’UMQ.

Québec doit faire sa mise à jour au début de décembre.