Feu de cour fatal en Gaspésie: un éclat de métal a causé la mort de Myla Lepage Babin

Un fragment de métal a causé la mort accidentelle de Myla Lepage Babin en avril 2021, à Caplan, en Gaspésie, conclut le coroner. La femme de 27 ans se tenait près d’un feu de cour où elle faisait bruler des débris de construction lorsqu’un contenant d’aérosol sous pression a explosé, touchant la victime à la gorge.

Par: Simon Carmichael, Initiative de journalisme local, Le Soleil

Une exsanguination, soit la perte d’une quantité importante de sang menant à la mort, jumelée à un traumatisme à la gorge causé par un fragment de métal est responsable du décès de la jeune Gaspésienne, conclut le rapport du coroner Jean-Pierre Chamberland. 

Le 25 avril 2020 dernier, Myla Lepage Babin et son conjoint faisaient du ménage dans la cour arrière de leur domicile de Caplan, dans la Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie. Le couple a allumé un feu, alimenté par des branches et divers débris. 

Le contenu d’une grosse poubelle a également été ajouté au brasier, dont une bombonne métallique de mousse isolante sous pression. 

«Ce contenant métallique de mousse isolante à faible expansion avait été utilisé pour les rénovations de la résidence dans les mois avant l’incident. La chaleur du feu l’aurait fait exploser et des fragments ont été propulsés en direction de Mme Lepage-Babin», note le coroner.

Mme Lepage Babin a été retrouvée au sol par son conjoint, alerté par le bruit de l’explosion alors qu’il se trouvait dans le garage. Le saignement lié à la coupure à la gorge de la victime était particulièrement important puisqu’elle se trouvait près de l’explosion. 

Malgré des techniques d’intervention d’urgence administrées par sa mère, qui est infirmière, et les manœuvres de réanimations effectuées dans l’ambulance et à l’hôpital de Maria, le décès de Myla Lepage Babin a été constaté à 15h26.