Accident de Rivière-au-Renard : des plaies toujours vives

Les plaies demeurent vives pour les proches des victimes du tragique accident de la route survenu le 10 mai dernier à Rivière-au-Renard.

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées en début de journée mardi à la halte routière de Gaspé pour se rendre au palais de justice de Percé sous surveillance policière afin d’assister à la comparution des deux prévenus dans cette affaire.

Faisant face à deux accusations de conduite dangereuse causant la mort, Simon Dufort-Chouinard, 18 ans, demeurera derrière les barreaux pour une période indéterminée alors qu’il était de retour devant le tribunal.

Son père, Marc-Jules Chouinard, 48 ans, sur qui pèse une accusation de conduite dangereuse, reviendra devant le tribunal le 15 juin.

L’homme demeure aussi détenu.

Les policiers sont toujours en quête de preuve ce qui explique ce nouveau report alors que les deux hommes avaient été arrêtés quelques heures après le tragique événement.

Ils sont incarcérés depuis ce moment.

Une troisième personne avait aussi été arrêtée, mais a été libérée sous promesse de comparaitre.

Mardi, des citoyens ont rapporté une présence policière dans le périmètre de l’accident.

Gabriel Noël 19 ans et Dylan Samuel-Francoeur, 18 ans ont perdu la vie dans cette tragédie alors que les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ne révèlent aucune information sur ce qui entoure cet accident.

La sœur de Dylan Samuel-Francoeur, Jessica, réclame justice.

« On a de la rage dans le corps. On veut justice pour deux jeunes qui ont payé de leur vie pour deux fous. On en a besoin. Ça ne nous redonnera jamais jamais jamais mon frère, jamais son ami. Mais on a besoin d’une justice pour ne plus que ça arrive pour d’autres jeunes », affirme la jeune femme.

Les plaies demeurent vives.

« Oui. Trop. De pire en pire. L’ennui s’installe. On le réalise de plus en plus », ajoute sa sœur avec un trémolo senti dans sa voix.